Stress au travail et le ministère du travail

19 février 2010
stress au travail

Le ministère du Travail publie la liste des bons et des moins bons élèves sur le sujet. La sanction médiatique sera-t-elle aussi efficace que la sanction financière ? Le ministère du Travail en fait le pari. Feu rouge pour celles qui n'ont rien fait, feu orange pour celles qui sont en train de travailler le sujet, et feu vert pour celles qui l'ont bouclé : la rue de Grenelle a publié jeudi en fin de matinée sur son site internet la liste des entreprises de plus de 1.000 salariés auxquelles Xavier Darcos a demandé d'engager avant le 1er février des négociations sur le stress si elles ne l'avaient déjà fait.

Au total, environ 1.700 entreprises étaient concernées. Sur les 900 entreprises qui ont répondu, 33% sont classées en vert, plus d'une entreprise sur deux (55%) a déclaré avoir engagé une ou plusieurs réunions de négociation d'un accord de fond ou de méthode , et 600 entreprises n'ont pas répondu et sont donc classées en rouge.

Parmi ces mauvais élèves, 407 entreprises sont dans le rouge, rien que dans la région Ile-de-France. Parmi les noms emblématiques dans cette catégorie, des industriels, comme le laboratoire GSK et 3M France, des distributeurs, Continent, France Loisirs, Toys R Us, et un assez grand quota d'entreprises de technologie ou de médias, dont GFI Informatique, Motorola, Numéricable, Sunmicrosystems France, etc.

Entreprises listées en ROUGE

"Figurent sur cette liste les entreprises qui ont répondu négativement au questionnaire du ministère et n'ont apporté aucun élément permettant de constater un engagement de négociation ou d'action sur le stress ainsi que toutes les entreprises qui n'ont pas demandé de mot de passe pour répondre au questionnaire ou n'ont pas validé ce dernier.Cette classification retrace les éléments portés à la connaissance du Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville. Elle a vocation à évoluer quotidiennement", détaille le ministère du Travail.

Entreprises listées en ORANGE

"Figurent sur cette liste les entreprises qui ont déclaré avoir engagé une ou plusieurs réunions de négociation d'un accord de fond ou de méthode sans qu'il y ait eu signature ainsi que les entreprises qui ont engagé des discussions avec les représentants du personnel sur un projet de diagnostic et/ou plan d'action. Cette classification retrace les éléments portés à la connaissance du Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville. Elle a vocation à évoluer quotidiennement".

Entreprises listées en VERT

"Figurent sur cette liste les entreprises qui ont déclaré avoir signé un accord de fond ou de méthode ainsi que celles qui ont engagé un plan d'action concerté, impliquant les organisations syndicales et/ ou les représentants du personnel. Le plan d'action porte sur plusieurs des indicateurs figurant sur le questionnaire du ministère et son exécution a commencé à la date de publication de la liste. Cette classification retrace les éléments portés à la connaissance du Ministère du Travail, des Relations sociales, de la Famille, de la Solidarité et de la Ville. Elle a vocation à évoluer quotidiennement".

< Retour aux actualités


Contact

UN EXPERT DES CE RÉPOND À VOS QUESTIONS :